Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Amélioration du service public de l’eau et de l’assainissement à Ouèssè : l'ONG «Nouvel Héritage» évalue les acteurs et promeut une synergie d’actions

Publié le par Benn MICHODIGNI

Photo de famille à l'issue de l'évaluation

L’ONG «Nouvel Héritage», membre du REPSFECO, Réseau Paix et Sécurité pour les Femmes de l’Espace CEDEAO, bénéficiaire du financement en cascade dudit réseau sur le projet FoSIRII/Redevabilité a organisé, jeudi 24 et vendredi 25 novembre 2022, dans la salle de réunion de l’arrondissement central de la commune de Ouessè, la deuxième et la troisième séance de l’évaluation citoyenne des performances communales pour une meilleure offre du service public de l’eau et de l’assainissement dans ladite localité.

Financées par la DDC/Coopération Suisse au Bénin avec l’appui technique de GFA Consulting Group, ces séances d'évaluation s'inscrivent dans le cadre du projet : « Synergie des femmes, des jeunes et personnes handicapées pour une meilleure redevabilité dans le secteur de l’eau et de l’assainissement dans la Commune de Ouèssè » mis en œuvre par l'ONG «Nouvel Héritage» dans la commune de Ouèssè. Elles ont réuni les différents acteurs opérant dans le secteur de l’eau au niveau de la commune notamment les Associations des consommateurs de l'eau potable (ACEP), des délégataires, des artisans réparateurs et des élus locaux (chefs d’arrondissements et chefs villages), les associations de femmes, de jeunes et de personnes handicapées.

La première journée a porté sur l'évaluation du service public de l’eau et de l’assainissement dans la commune de Ouèssè avec les bénéficiaires, qui fait suite à celle tenue avec les prestataires.

Cette rencontre facilitée par Mme Caroline Adissotoun a permis de recueillir auprès des bénéficiaires les dysfonctionnements constatés au niveau des ouvrages d'eau et d'assainissement dans leur commune. 

La seconde journée est consacrée à une rencontre face à face entre les prestataires et les bénéficiaires. Elle a permis de confronter les points de vue et de tirer les grandes conclusions relatives aux réformes à entreprendre pour corriger les faiblesses dénoncées.

A cette occasion, le chef de l’arrondissement central a déploré l’indélicatesse de certains délégataires dans le cadre de la gestion de l’eau dans la commune et l’incivisme de certains citoyens qui volent les pièces maîtresses de certains ouvrages. En ce qui concerne l’assainissement, il a insisté notamment sur la formation et la sensibilisation des populations pour faciliter la gestion des ordures ménagères.

A sa suite, le deuxième adjoint au maire Ganiou Monsia Chabi a remercié l’ONG «Nouvel Héritage» et le REPSFECO pour cette belle initiatrice en vue de l'amélioration duservice public dans le secteur de l’eau et de l’assainissement à Ouéssè. «Nous sommes ensemble. Et nous nous retrouvons dans tout ce que vous avez dit même si certains aspects méritent d’être éclairés. Je pense qu’il y a une mauvaise compréhension à laquelle nous devons nous départir en tant que population.», a-t-il souligné. 

 

A l'issue de cette rencontre, les parties en présence se sont engagées à assumer leur responsabilité de part et d’autre pour améliorer la qualité des prestations des services au bénéfice de toute la population de la commune de Ouèssè.

Dans une démarche participative et inclusive et en synergie, elles ont convenu des réformes à opérer à court et à moyen terme dans le sens de l’amélioration de la qualité du service public dans le secteur de l’eau et de l’assainissement.

Commenter cet article