Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

PISCCA : Repsfeco-Bénin renforce les capacités des acteurs de Cobly et Boukoumbé

Publié le par Benn MICHODIGNI

Photo de famille à Cobly

La section béninoise du Réseau Paix et Sécurité pour les Femmes de l’espace Cedeao (Repsfeco-Bénin) a organisé un atelier de renforcement de capacités au profit des ONG et associations impliquées dans la protection des droits des femmes de la commune de Cobly le mercredi 15 juin, et celles de Boukoumbé le vendredi 17 juin 2022.

 

 

Financée par l'Ambassade de France avec le soutien technique de la Maison de la Société Civile du Bénin, cette activité s'inscrit dans le cadre de la mise en oeuvre de la phase 2 du projet d’appui à la protection des droits des femmes, des filles et prise en charge des victimes de violences sexistes et sexuelles du Programme d’appui aux projets innovants des sociétés civiles et coalitions d’acteurs (PISCCA).

 

Mme Blandine Sintondji Yaya, Coordonnatrice nationale Repsfeco-Bénin

 

Dans son mot de bienvenue, la coordonnatrice nationale du Repsfeco-Bénin, Mme Blandine Sintondji Yaya a d'abord présenté les grandes lignes du projet avant de souligner que la phase 1 du projet a été mise en œuvre dans les localités de Banikoara, Djougou, Savalou et Tchetti en 2021. Cette deuxième phase prend en compte les localités Cobly et Boukombé. Elle n'a pas manqué de remercier les autorités de la commune de Cobly pour leur disponibilité.

 

 

A sa suite, le Chef du Centre de promotion sociale (CPS) Romain Makatawé a salué l'initiative tout en rappelant les statistiques des Violences faites aux femmes et aux filles (VFF) au Bénin en général et à Cobly en particulier. Selon lui, ce projet vient renforcer le travail de sa structure et contribuer à la réduction des VFF à Cobly. Il a remercié Repsfeco-Bénin et ses partenaires techniques et financiers sans manquer de de réitérer tout le soutien et l'accompagnement de sa structure dans l'atteinte des objectifs.

 

 

Prenant la parole, le maire de Cobly M. Séraphin Nambima a dit toute sa joie pour le choix porté sur sa localité pour être bénéficiaire de ce projet. Il s'est engagé aux côtés du Repsfeco-Bénin dans sa lutte contre les VFF. Il a remercié l'Ambassade de France pour son appui financier et salué l'accompagnement technique de la Maison de la Société Civile du Bénin. Il a fini par exhorter les participants à une bonne participation et un plein succès aux travaux.

 

Après cette phase, les participants ont été entretenus sur la loi N° 211-26 du 9 Janvier 2012 portant prévention et répression des violences faites aux femmes en République du Bénin; la loi 2021-11 du 20 décembre 2021 portant dispositions spéciales de répression des infractions commises en raison du sexe des personnes et de protection de la femme en république du Bénin; la prise en charge des femmes et filles victimes de violences et les voies de recours; et surtout les techniques de médiation et de négociation.

 

 

Comme activités prévues dans le cadre de ce projet, on peut citer, entre autres, des théâtres foras de sensibilisation des populations sur les lois des violences faites aux femmes et aux filles au Bénin; des assemblées de cuisine avec les chefs traditionnels et religieux; des cliniques pour des appuis psychologiques, médicaux, juridiques et économiques aux victimes de violences.

 

Photo de famille à Boukoumbé

 

Après Cobly, la délégation du Repsfeco-Bénin a mis le cap sur la commune de Boukoumbé, le vendredi 17 juin, pour le même exercice. A noter que la cérémonie d'ouverture a connu la présence de la représentante du Centre de Promotion Sociale, Mme Mirabelle Nassara, et de la représentante de la Mairie, Mme Edith Tchampena.

Commenter cet article