Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pour une meilleure offre dans les secteurs de l'eau et de l'assainissement à Dogbo : l'ONG "3 BVE" outille les membres des cellules de gestion des plaintes et des interpellations

Publié le par Benn MICHODIGNI

Photo de famille à l'issue de l'atelier

L'ONG "Bâtir sur de Bonnes Bases la Vie de l’Enfant’’ (3BVE)", membre du Réseau Paix et Sécurité pour les Femmes de l'espace CEDEAO (REPSFECO Bénin), bénéficiaire du financement en cascade de ce Réseau sur le projet FoSIR II/Redevabilité a procédé les 13 et 14 mai dernier à Dogbo, au renforcement de capacités et à l'opérationnalisation des membres des cellules chargées de la gestion des plaintes des usagers et des interpellations des autorités communales pour une meilleure offre de service public dans le secteur de l'eau et de l'assainissement dans la commune de Dogbo.

Blandine Assogbaguè, Présidente de l'ONG 3 BVE et les autorités communales

Financé par la DDC/Coopération Suisse, cet atelier de 48 h est l'une des activités de la phase II du programme de redevabilité mise en œuvre par GFA Consulting Group. Il a réuni les délégués des Associations des consommateurs de l'eau potable (ACEP) des villages, des organisations de base (CPC, Associations villageoises d’Epargne et de Crédit, ONG, les associations de jeunes et de personnes handicapées…), des élus locaux et cadres de la Mairie, fermiers, fontainiers, délégataires, artisans réparateurs de la commune de Dogbo notamment des arrondissements Tota, Ayomi, Honton, et Totchagni.

Cet atelier de renforcement de capacités organisé par l'ONG 3BVE au profit des acteurs intervenant dans le secteur eau et assainissement à Dogbo fait suite au lancement de son projet : « Participation des femmes et des jeunes de Dogbo à une citoyenneté active pour une meilleure redevabilité dans le domaine de l’eau et de l’assainissement».

Ce projet est une composante du vaste projet « Contribution à une citoyenneté active et participative des femmes et des jeunes pour une meilleure redevabilité dans le secteur de l’eau et de l’assainissement à Dogbo, Houéyogbé et Ouèssè » mis en œuvre par Repsfeco-Bénin face au désintéressement des populations à la gestion de la chose publique et le manque de notions sur la redevabilité et la reddition de comptes.

 

"Au terme de ce projet, la population à la base connaîtra ses droits et devoirs et pourra exiger ses droits à l'autorité dans le domaine de l'eau et de l'assainissement", a indiqué Blandine Assogbaguè, présidente de l'ONG 3 BVE.

Représentant le maire de Dogbo, le Chef d'arrondissement de Tota, Richepin Somakpé a remercié l'ONG 3BVE et ses partenaires pour le choix porté sur sa commune. « Vous irez dupliquer la formation au niveau des arrondissements. Les comités qui seront installés seront les porte-paroles des populations auprès de l'ONG et des élus communaux que nous sommes pour que nous ayons le feedback de ce qui se passe au niveau des populations à la base», a-t-il souligné.

Au cours de ces deux jours, les participants ont été outillés sur la notion de redevabilité avec un accent sur le contrôle citoyen de l'action publique et la reddition de comptes ainsi que sur les rôles et responsabilités des différents acteurs intervenant dans le secteur public de l'eau potable à Dogbo. L'autre thématique abordée par le formateur Romain Boko est relative à l'interpellation avec un accent particulier sur la gestion et le suivi des plaintes par les cellules.

A l'issue de cet atelier de 48h qui s'est déroulé dans une ambiance conviviale et participative à la satisfaction de tous, les participants ont pris l'engagement d'être des Ambassadeurs de la redevabilité, de reddition de comptes et du contrôle citoyen de l'action publique dans le domaine de l'eau et assainissement à Dogbo pour le bonheur des populations à la base.

Commenter cet article