Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Violences basées sur le genre : Repsfeco-Bénin évalue le projet PISCCA à Banikoara, Savalou et Djougou

Publié le par Benn MICHODIGNI

Photo de famille à la fin de l'évaluation à Banikoara

La section béninoise du Réseau Paix et Sécurité pour les Femmes de l’espace Cedeao (Repsfeco-Bénin) a procédé, jeudi 07, vendredi 08 et mardi 12 octobre 2021, respectivement dans les communes de Banikoara, Savalou et Djougou, à l'évaluation du « Projet d'appui à la protection des droits des femmes, des filles et prise en charge des victimes de violences sexistes et sexuelles ».

Financé par l'Ambassade de France avec l'appui technique de la Maison de la Société Civile, le « Projet d'appui à la protection des droits des femmes, des filles et prise en charge des victimes de violences sexistes et sexuelles » vise à promouvoir et à protéger les femmes et les filles contre les violences basées sur le genre. Ce projet a pris en compte, au total, 940 bénéficiaires et 362 femmes appuyées dont certaines prises en charge.

Ces ateliers ont permis aux participants de faire le bilan des différentes activités réalisées ces six derniers mois pour la protection et la promotion des droits des femmes et des filles dans les différentes localités prises en compte par le projet, à savoir, Savalou, Tchetti, Djougou et Banikoara.

Atelier d'évaluation à Djougou

Au nombre de ces activités, on peut citer, des séances de sensibilisation, des émissions radio, la formation des acteurs de prise en charge des victimes de violences sur les dénonciations et les poursuites des auteurs de violences, sans oublier la mise en place de cliniques mobiles d'appui aux femmes et filles victimes de violences.

A chaque étape, les participants notamment les bénéficiaires ont décerné un satisfecit au Repsfeco-Bénin et ses partenaires pour les résultats probants obtenus et particulièrement pour l'impact significatif du projet dans leurs localités respectives. Cependant, ils ont formulé quelques recommandations à l’endroit de ces derniers.

Photo de famille à la fin de l'évaluation à Djougou

Ces ateliers d'évaluation ont connu la présence des acteurs de mise en œuvre (psychologue, gynécologue/sage-femme, O.P.J et avocate), des représentantes d'associations et ONG ainsi que les femmes victimes, et marquent ainsi la fin des différentes activités prévues dans le cadre de la mise en œuvre de ce projet.

Notons que ce projet est l'un des volets du programme « Projets Innovants des sociétés civiles et des coalitions d'acteurs (PISCCA) ».

Photo de famille à la fin de l'évaluation à Savalou

 

Commenter cet article